Les démarches sont en cours pour ouvrir votre boutique. Ou vous avez déjà créé votre boutique, mais vous vous interrogez sur vos fournisseurs actuels ? Vous recherchez un grossiste en boissons pour votre boutique ? Cette démarche clé ne doit pas être négligée. Il s’agit de trouver un partenaire d’affaires qui pourra vous fournir des stocks importants réguliers. Bénéficier d’un service de qualité, d’un large choix de marchandises (sodas, jus de fruits, alcools) et d’un rapport qualité/prix intéressant sont trois conditions non négociables. Il est impératif de choisir un fournisseur fiable, qui vous livre régulièrement, et qui propose des produits de qualité constante. Découvrez nos conseils pour trouver un grossiste en boissons pour votre boutique.

Sommaire 

Quelle gamme de produits couvrir pour « boissons et alcool » ?

Pour proposer une gamme de produits « boissons et alcool », prenez en considération la localisation de votre commerce et de la clientèle visée. La vente de boissons alcoolisées est souvent plus rentable, car elle offre une marge supplémentaire. Attention, il faut cependant être en conformité avec les obligations légales en la matière.

Il existe 4 groupes de boissons :

  • 1er groupe : les boissons sans alcool tels que les eaux minérales ou pétillantes, les jus de fruits ou de légumes, les limonades, les sirops, les infusions, lait, café, thé, chocolat. 
  • 2e groupe : les boissons fermentées non distillées et vins doux naturels.
  • 3e groupe : les rhums, tafias, alcools provenant de la distillation des vins, cidres, poirés ou fruits 
  • 4e groupe : toutes les autres boissons alcooliques.

Comment décider de son assortiment de boissons ?

Qu’elle soit un débit de boissons généraliste ou un bar à thème, votre boutique peut proposer un certain nombre de boissons dites classiques : sodas, eaux naturelles ou pétillantes, jus de fruits, vins ou encore bières. Si votre commerce est basé sur un concept, vous pouvez alors proposer des boissons plus spécifiques : artisanales, locales, ou bio. Vous pouvez vous positionner sur un type de boissons qui sera la thématique de votre boutique : bar à bières, bar à jus de fruits…

Quelle régulation spécifique pour la vente de l’alcool ?

Le code NAF qui vous est attribué lors de votre inscription auprès de l’URSSAF détermine votre type d’activité et les licences de boisson autorisées.

Ce système d’attribution de droits de licence concerne tout type d’activité où le service de boisson est prédominant.

Il existe plusieurs licences pour les commerces vendant des boissons à consommer sur place et pour les établissements vendant des boissons à emporter. 

  • La licence de 3e catégorie, ou « licence restreinte », correspond à l’autorisation de vendre pour une consommation sur place des boissons des groupes 1 et 3,
  • La licence de 4e catégorie, dite « grande licence » ou « licence de plein exercice », autorise la vente de boissons à consommer sur place, toutes les boissons y compris celles du 4e et du 5e groupe.

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type de fournisseur ? 

Le nombre de fournisseurs existants sur le marché des boissons et alcools a de quoi en faire tourner la tête. 

Il existe des grossistes spécialistes du marché dit « hors domicile ». Il s’agit de grands distributeurs qui proposent une large gamme de boissons. Ils sont en association avec des marques internationales de boissons. Ces fournisseurs garantissent des livraisons rapides et adaptées à votre activité. 

Des alternatives à ces grossistes spécialistes existent. Vous pouvez, par exemple, vous fournir en vin directement auprès d’un caviste ou d’une coopérative. C’est également le cas pour les jus (de fruits ou de légumes). 

Vous pouvez faire le choix du « circuit court », même si cette option est bien souvent un peu plus coûteuse. Vous diversifiez votre offre en proposant des boissons locales, biologiques, etc.

Ou plus simplement, vous pouvez trouver vos fournisseurs via une plateforme d’achat en ligne du type d’Ankorstore.

Quel que soit votre choix pour l’approvisionnement en boissons et alcools de votre établissement, les délais de livraison doivent s’adapter à votre activité sans que leur coût ne se répercute sur votre activité. Négociez, avec le fournisseur, les prix et les délais de paiement. Vous devez optimiser la rentabilité et le besoin en fonds de roulement de votre entreprise.

Ouvrez votre
magasin avec

Prêt à discuter de votre projet d'ouverture ?

Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous pour vous aider à lancer votre magasin dans les meilleures conditions.

Contactez un expert

Comment se fournir à l’étranger ?

La vente ou l’achat d’alcool en France et dans les États membres de l’Union européenne impliquent la réalisation de plusieurs démarches auprès de la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI). L’approvisionnement à l’étranger n’est possible que si les droits d’accises sont acquittés en France. Il est donc nécessaire de se renseigner auprès des services des douanes en indiquant le pays de provenance des boissons.

Comment payer ses fournisseurs ?

En fonction du grossiste choisi, vous avez la possibilité d’effectuer votre règlement de plusieurs façons : comptant, à la réception de la commande, à échéance [30 jours]. Les règlements par PayPal, chèque, carte ou virement bancaire, prélèvement automatique ou encore prélèvement SDD [SEPA Direct Debit] pour les pays membres de la zone Europe, sont possibles. 

Comment assurer la gestion de la TVA avec les fournisseurs ? 

La TVA est un élément important à prendre en compte dans la gestion de votre boutique. La gestion de la TVA avec les fournisseurs est complexe, notamment dans le domaine des boissons. Cependant, elle est indispensable pour connaître le montant qu’elle représente sur les prix hors taxe (HT) de vos achats. Lors de la commande auprès de grossistes, le prix final est majoritairement indiqué en HT. 

En fonction des boissons commandées, les taxes diffèrent selon qu’il s’agit de boissons alcoolisées ou non. En effet, si les produits non alcoolisés sont soumis à une TVA de 5,5 %, les boissons alcoolisées sont soumises à une TVA de 20 %. Les boissons qui font l’objet d’une TVA à 20 % sont les suivantes :

  • Les boissons ayant un titre alcoométrique volumique acquis supérieur à 1,2 % vol ; 
  • Les bières ayant un titre alcoométrique volumique acquis à partir de 0,5 % vol. 

Bons de commande pour les fournisseurs : qu’est-ce que c’est ?

Les bons de commande pour les fournisseurs (BCF) sont une nécessité absolue pour tout commerce. Que vous appeliez cela un bon de commande fournisseur, un ordre d’achat ou une commande fournisseur, ce document est indispensable pour passer des commandes d’achat auprès de vos grossistes en boissons et alcools. Vous gérez ainsi plus efficacement vos stocks et votre trésorerie. En effet, il est impératif de calculer et suivre le taux de rotation de vos stocks, qui correspond au nombre de fois qu’un produit s’est vendu (vin, eaux, jus de fruits…) au cours d’une période définie. 

Ce document officiel indique la liste de vos différents achats auprès d’un fournisseur. Le BCF doit être accompagné d’une description de chaque produit, et de la manière dont il doit vous être fourni. 

Quels sont les délais de paiement des fournisseurs de boissons ?

La législation indique que les alcools relèvent de délais de paiement particuliers, distincts de ceux du délai légal. Le délai de paiement des boissons alcoolisées ne peut être supérieur à 30 jours après la fin du mois de livraison. Attention, des sanctions existent en cas de non-respect des délais de paiement.

Cependant, des délais de paiements différents négociés par la plateforme Ankorstore pour les commerçants auprès des marques présentes sur la plateforme peuvent aller jusqu’à 60 jours.

Comment contacter un fournisseur de boissons?

Plusieurs moyens de contacter les fournisseurs existent : par téléphone, par courrier électronique, par le biais de leur site internet ou en personne. Vous pouvez compléter un formulaire de contact en ligne ou retrouver directement leurs coordonnées. Vous posez ainsi directement vos questions, demandez des informations, déposez une réclamation ou une demande de devis.

N’hésitez pas à prendre contact avec les coopératives, les cavistes, les producteurs ou fournisseurs locaux et aussi avec des plateformes en ligne comme Ankorstore.

Comment négocier l’exclusivité locale avec un fournisseur ?

La négociation d’une exclusivité locale est tout à fait possible bien que difficilement applicable à toutes les boissons ou aux alcools. En effet, cette démarche sera davantage envisageable lorsque vous choisissez des circuits courts ou locaux. Les grandes marques de boissons internationales ont peu d’intérêt à conclure un contrat d’exclusivité. 

Lorsqu’un contrat est signé, le fabricant s’engage à vous fournir une boisson en exclusivité. Il ne pourra pas fournir vos concurrents, autour de votre zone de chalandise, et pour une durée déterminée par le contrat d’exclusivité. Cependant, votre contrat doit définir de nombreux autres points concernant cette exclusivité : 

  • La durée de l’obligation réciproque ;
  • La zone géographique ;
  • L’engagement des volumes de vente minimum ;
  • Les conditions de sortie du contrat pour les deux parties.

Prêt à ouvrir votre magasin ?

Comment me différencier de la concurrence locale dans le choix de mes fournisseurs

Pour une activité de vente de boissons pérenne et croissante, se distinguer de la concurrence locale est un enjeu de taille. Si votre offre doit correspondre aux besoins de votre cible de consommateurs, vous devez également personnaliser votre offre et vous ouvrir à de nouveaux marchés. 

N’hésitez pas à miser sur des boissons locales ou originales. L’innovation vous permet de vous distinguer et d’attirer de nouveaux clients.  

Ankorstart est un programme d’accompagnement gratuit, dédié et sans aucun engagement de la plateforme d’Ankorstore pour aider les futurs commerçants dans l’ouverture de leur boutique.

FAQ

  • En quoi les bons de commande diffèrent-ils des factures ?

Les bons de commande sont émis par l’acheteur, qui veut s’assurer qu’il obtient exactement ce qu’il a commandé, tandis qu’une facture est émise par le vendeur, qui veut s’assurer qu’il soit bien payé.

  • Que signifie « payable 30 jours fin de mois » ?

Lorsqu’un paiement est autorisé à « 30 jours fin de mois », cela signifie que la facture doit être réglée au plus tard à la fin du mois de la date de facturation + 30 jours. Par exemple, pour une facture éditée le 15 février, le paiement doit intervenir au plus tard le 31 mars. 

  • Que sont les droits d’accises ?

Les droits d’accises sont des impôts indirects perçus sur la vente ou l’utilisation de produits comme les boissons alcoolisées, les produits du tabac et les produits énergétiques.

  • Quelle licence pour vendre de l’alcool dans un restaurant ?

La vente d’alcool dans un restaurant sans licence de débit de boisson est possible. Il suffit d’avoir une licence restaurant. La démarche est gratuite, et la déclaration se fait en mairie.

  • Avec quelle licence peut-on vendre de l’alcool sur internet ?

La licence de vente d’alcool à emporter est valable pour la vente sur internet et la livraison à domicile.

Ouvrez votre
magasin avec

Prêt à discuter de votre projet d'ouverture ?

Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous pour vous aider à lancer votre magasin dans les meilleures conditions.

Contactez un expert

Besoin d’autres conseils pour gérer votre boutique ? Découvrez plus d’articles ci-dessous :