La décoration intérieure est un domaine plébiscité pour la clientèle française. Le marché représente une grande diversité commerciale, de la petite boutique aux grandes enseignes. Ankorstart vous présente la démarche en 10 étapes pour ouvrir votre magasin de décoration en tant qu’indépendant.

Sommaire : 

1 – Trouver le bon concept pour créer sa boutique de décoration

Vous souhaitez ouvrir un magasin de décoration ? La vente de produits décoratifs renvoie à une multitude de propositions commerciales. Le marché de la décoration est composé de sept segments :

  1. luminaires ;
  2. arts de la table ;
  3. décoration de jardin ;
  4. linge de maison ;
  5. mobilier intérieur ;
  6. objets décoratifs ;
  7. décoration pour les événements.

Prenez le temps de considérer tous ces univers afin de trouver ce qui fait sens pour vous. Vous pourriez avoir envie de vous focaliser sur une niche précise en ciblant une typologie de produits. 

Isabelle, créatrice et vendeuse de textiles dédiés à la maison (Paris)

Isabelle est designer textile de métier. Elle crée des motifs pour décorer du linge de maison : coussins, nappes, plaids, foutas, serviettes de table, tote bags et cabas pour les courses. Depuis peu, elle a créé son magasin de décoration pour vendre ses articles. 

Mais vous pourriez aussi vous lancer dans un concept store dont la thématique renvoie à plusieurs segments de vente : l’ameublement,  les luminaires, les objets décoratifs, le textile de maisons et les arts de la table .

Magdalena, gérante d’une boutique déco des îles (Pyrénées-Atlantiques)

Magdalena est réunionnaise et a beaucoup voyagé. Au cours de ses voyages, elle a pu découvrir différents types d’artisanats. De retour en métropole, elle a ouvert une boutique de décoration très éclectique. Tous les articles à la vente ont pour point commun de provenir de créateurs locaux. 

2 – Analyser le marché avant d’ouvrir son magasin de déco

L’étude de marché permet d’affiner votre projet d’ouverture de boutique. Ce document est composé de données statistiques sur le secteur de la décoration et d’éléments issus de votre contexte. En ciblant votre zone de chalandise, vous développez une vision exhaustive de votre marché. Les indicateurs rassemblés confirment la pertinence de votre implantation.

La décoration est un secteur de consommation dynamique en France, avec 26 milliards de ventes en 2020. Le mobilier et les objets décoratifs sont les deux segments de consommation générant le plus de ventes. 

Par ailleurs, la décoration pour le jardin est en progression ces dernières années. Le marché global de la décoration ne cesse d’augmenter : plus de la moitié des consommateurs achètent des éléments de décoration plusieurs fois par an pour agrémenter leur intérieur.

De nouveaux entrants, non spécialisés en décoration, investissent le marché :

  • les magasins de bricolage ;
  • les jardineries.

Enfin, la majeure partie de ce secteur de vente est représentée par des réseaux de franchise. Mais, les nouvelles tendances en matière de décoration créent de nouvelles opportunités pour les commerçants indépendants. Les besoins des clients évoluent vers un mode de consommation plus local et éthique :

  • l’éco-conception des produits de décoration ;
  • l’envie croissante d’acheter des objets ou du mobilier de qualité made in France.

3 – Choisir entre la franchise et l’indépendance pour sa boutique déco

Le mode de fonctionnement de votre magasin est une question essentielle pour votre futur projet. Chaque solution présente des avantages et des inconvénients, à analyser en fonction de vos priorités.

L’entrée dans un dispositif franchisé est relativement coûteuse, notamment dans le domaine de la décoration. Chaque enseigne a des critères d’entrée plus ou moins contraignants. Renseignez-vous sur les conditions avant d’effectuer votre choix. Par ailleurs, l’apport personnel exigé pour acquérir le premier stock et payer les royalties varie selon la typologie de l’enseigne :

  • 3 000 € d’apport demandé pour une enseigne discount ;
  • 100 000 € nécessaires pour ouvrir un magasin franchisé en ameublement et décoration.

Dans ce cadre, vous disposez d’outils facilitant la gestion de votre magasin :

  • le réseau d’appartenance vous fournit les éléments nécessaires à la promotion de votre point de vente ;
  • la marque que vous représentez est connue de la clientèle ;
  • les tarifs de votre stock sont négociés en gros auprès des centrales d’achats.

Si vous optez pour une boutique indépendante, vous pilotez tous les aspects de votre commerce. Ainsi, vous avez la liberté de proposer une gamme de produits plus spécifique et de répondre à des besoins personnalisés pour votre clientèle. 

In fine, il n’y a pas de choix idéal entre une boutique en franchise et un commerce indépendant. Souhaitez-vous développer votre propre concept ou représenter une enseigne qui vous plaît ? Il s’agit d’options à étudier afin de choisir ce qui vous convient sur le plan professionnel.

4 – Définir le statut juridique de sa boutique de déco

La forme juridique choisie pour ouvrir votre magasin de décoration a une incidence sur vos charges sociales et fiscales. Les statuts diffèrent également si vous créez votre boutique seul ou à plusieurs.

L’entreprise individuelle (EI) permet d’entreprendre en son nom propre. Vous pouvez opter pour le régime simplifié de la microentreprise afin de faciliter le règlement de vos cotisations sociales et fiscales. Toutefois, cette option est utilisable dans la limite d’un seuil de chiffre d’affaires (176 200 €). 

La Société par Actions simplifiée Unipersonnelle (SASU) offre des avantages pour le dirigeant. Sur le plan social, le Président relève du régime des assimilés salariés.

Si vous lancez votre boutique de déco à plusieurs, la SASU existe au format SAS (Société par Actions Simplifiée). Dans ce cas, il est conseillé de faire relire vos statuts par un professionnel afin d’établir un document exhaustif.

Les statuts de type SAS ou SASU sont un gage de crédibilité si vous recherchez un financement pour votre projet de création.

5 – Réaliser les démarches administratives pour ouvrir son magasin déco

Afin d’identifier votre entreprise sur le plan administratif, la démarche est à réaliser en ligne sur le site du guichet unique des entreprises : le Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Différentes pièces sont requises selon la forme juridique choisie pour votre boutique. 

Ensuite, votre dossier complété est transféré au Registre du Commerce et des Sociétés (RGS) afin de déclarer votre activité commerciale. Vous obtenez ainsi votre immatriculation d’entreprise et votre numéro de TVA intracommunautaire.

En microentreprise, la démarche est simplifiée. Si vous souhaitez vous immatriculer en tant qu’autoentrepreneur, vous pouvez vous rendre sur le site de l’URSSAF et procéder à votre déclaration. Vous obtiendrez votre numéro SIRET sous quelques jours.

Prêt à ouvrir votre magasin ?

6 – Prévoir son budget pour ouvrir son magasin de déco

Le budget prévisionnel est composé de tous les postes de charges afférents au fonctionnement de votre boutique. Pour budgétiser la première année de votre magasin, commencez par répertorier tous vos besoins matériels :

  • travaux de décoration intérieure pour présenter vos articles ;
  • mobilier, rayonnages et présentoirs ;
  • caisses et bacs pour les textiles ;
  • systèmes d’accroche pour les luminaires ;
  • terminaux de paiement et caisse enregistreuse ;
  • matériel bureautique et informatique ; 
  • premier stock de marchandises.

Prévoyez également le coût de votre communication visuelle afin de rendre visible votre point de vente : 

  • panneaux pour représenter votre enseigne ;
  • présence sur les totems d’entrée si votre magasin se situe sur une zone partagée.

En cas de vente de mobilier, vous aurez peut-être besoin de livrer des produits chez vos clients. Vous pouvez anticiper vos coûts de transports pour le service de livraison. Pour cela, il est pertinent de comparer les prix d’un véhicule utilitaire à l’achat ou en leasing. Cette dernière option est souvent plus intéressante financièrement. Il est également possible de faire appel à une société logistique dédiée et de déléguer ce service auprès d’un prestataire.

Enfin, prévoyez l’ensemble de vos charges fixes : les factures d’énergie, le loyer, les assurances et les contrats de maintenance. La partie salariale est un poste à part. C’est le moment d’estimer le montant de vos revenus prévisionnels.

7 – Rechercher des financements pour sa boutique de décoration

L’ouverture d’un commerce nécessite souvent le recours à différentes sources de financements. Parmi les différentes options possibles, le prêt bancaire représente le premier moyen de compléter un apport personnel. 

Pour les besoins de financement limités, il est possible de demander un microcrédit de 10 000 euros. Ce prêt à taux zéro peut être intéressant pour financer un premier stock d’articles de décoration pour une petite boutique, par exemple.

Par ailleurs, il existe de nombreuses aides de l’État et des collectivités à la création d’entreprise. Retrouvez toutes les possibilités selon votre projet et votre région sur le site des aides aux entreprises. Les Chambres de Commerce de l’Industrie (CCI) peuvent également vous fournir les coordonnées des cercles d’investissements de votre territoire. 

Bon à savoir : Comment déposer un dossier de demande de financement ?

Le business plan de votre commerce est un document essentiel pour présenter votre projet auprès de financeurs. Ce plan d’affaires rassemble les points clés de votre démarche de création, de l’idée initiale à la projection de votre chiffre d’affaires sur les 3 premières années.

8 – Rechercher un local commercial adapté pour la déco 

L’étude de marché réalisée au préalable a permis de valider les zones d’implantation intéressantes. Vous entrez maintenant dans la phase de recherche active de locaux.

Pour les boutiques indépendantes, les emplacements de centre-ville et les zones très passantes sont particulièrement prisés. Cependant, tout dépend de votre offre en boutique. Par exemple, un magasin de décoration proposant du mobilier a besoin :

  • d’une superficie de vente importante ;
  • d’un espace de stockage conséquent ;
  • d’un stationnement à proximité ;
  • d’une aire de livraison.

Les besoins en local commercial sont très différents si vous vendez des objets d’artisanat. Dans ce cas, vous pouvez privilégier la petite boutique en voie piétonne. 

Par ailleurs, les locaux commerciaux doivent répondre aux normes de sécurité et d’accessibilité selon leur type d’ERP (Établissement Recevant du Public). Le fait de choisir un lieu déjà adapté permet de réduire vos coûts d’installation.

9 – Définir le plan de communication de son magasin de décoration

Votre premier plan de communication définit les actions nécessaires pour faire connaître votre point de vente et donner envie de s’y rendre. Dans le cadre d’une boutique de décoration, le visuel constitue l’élément clé de la stratégie de vente. Différents moyens peuvent être déployés pour inspirer les clients. 

L’utilisation des réseaux sociaux est, notamment, un bon levier pour mettre en valeur les articles de votre boutique. À titre d’exemple, plus de la moitié des consommateurs d’articles pour la maison font leur repérage sur Pinterest : la plateforme de l’esthétisme par excellence. Il en est de même pour Instagram. Vous pouvez d’ailleurs créer une page de shopping directement depuis votre compte, afin de développer la vente de vos articles depuis les réseaux sociaux.

10 – Trouver des fournisseurs pour son magasin de décoration

Le choix de vos fournisseurs est un moment important de la création de votre boutique. Si vous avez opté pour un magasin franchisé, les centrales d’achats et les articles font l’objet d’un cahier des charges bien défini. Vous disposez donc d’un choix limité. Si vous êtes commerçant indépendant, vous définissez vous-même votre assortiment de produits. Les possibilités pour se fournir en articles sont étendues. 

Ankorstore, première marketplace pour les commerçants retail, a sélectionné les meilleures marques pour vous approvisionner en articles de décoration dans la catégorie Maison & Cuisine.

Frédérique et Lucien, gérants d’un concept store déco (Paris)

Ces deux créateurs sont propriétaires d’une boutique très personnalisée et proposent des articles en matières naturelles pour toute la maison. Ils ont fait confiance à Ankorstore pour constituer leur catalogue :

  • ustensiles et saladiers en bois pour la cuisine ;
  • créations en céramique pour la salle de bains ;
  • corbeilles à linge réalisées en papier ;
  • fleurs séchées pour décorer les pièces à vivre ;
  • bougies naturelles pour illuminer le salon.

Une seule place de marché leur a suffi pour trouver tous leurs fournisseurs. 

Vous disposez maintenant des 10 étapes pour ouvrir votre magasin de décoration. Le marché est prometteur et ne cesse de se renouveler, ouvrant la voie à de nombreuses questions pour les créateurs de boutique. Afin de répondre aux besoins d’accompagnement des commerçants de détail, Ankorstore a créé le programme Ankorstart. Bénéficiez gratuitement des conseils de son équipe afin d’ouvrir sereinement votre magasin.

FAQ

  • Comment gérer une boutique de déco ?

Deux solutions sont possibles pour créer un magasin de décoration : la franchise ou le commerce indépendant. Le magasin franchisé dépend d’une enseigne spécifique, contrairement à la boutique indépendante. 

  • Comment aménager un magasin de décoration ?

L’agencement d’une boutique de déco doit être à l’image du concept de vente, en commençant par accrocher le regard des passants grâce à une vitrine attractive. Les clients doivent ensuite retrouver cette ambiance en entrant dans le magasin. La disposition des articles donne au magasin cohérence et fluidité.

  • Quel budget pour ouvrir une boutique de décoration ?

Le budget de création d’un magasin de déco est très variable selon les projets. Une petite boutique d’objets décoratifs est plus accessible, avec un besoin de départ de 30 000 euros. La budgétisation est plus conséquente pour un home store proposant des produits pour toute la maison. Dans ce cas, le budget est plutôt de l’ordre de 300 000 euros.

Ouvrez votre
magasin avec

Prêt à discuter de votre projet d'ouverture ?

Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous pour vous aider à lancer votre magasin dans les meilleures conditions.

Contactez un expert

Besoin d’autres conseils pour gérer votre boutique ? Découvrez plus d’articles ci-dessous :