Comptabilité boutique
29 septembre 2022

Gérer la comptabilité de sa boutique peut être un vrai casse-tête. Maîtrisez les notions utiles qui vous serviront au quotidien.

13 Minutes

Selon le Code du commerce, les commerçants doivent gérer la comptabilité de leur boutique. Prendre soin de sa documentation comptable dès le lancement de votre magasin est indispensable pour assurer le succès de votre projet. Ce travail, parfois fastidieux, vous aidera, en effet, à mieux comprendre le fonctionnement de votre activité et à identifier les différents leviers utiles à son développement. Il s’agit donc d’un véritable outil de pilotage financier vous permettant de confirmer la bonne santé de votre entreprise. 

Bien gérer la comptabilité de votre boutique est également nécessaire pour éviter les mauvaises surprises et les pertes financières. Surveiller les échéances fiscales, assurer le paiement des fournisseurs dans les délais sont autant d’impératifs à respecter scrupuleusement.  

Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Consultez le guide complet Ankorstore pour bien gérer la comptabilité de votre boutique.  

 

Sommaire :

Bien gérer la comptabilité de sa boutique : connaître ses obligations comptables

L’article L123-12 du Code du commerce oblige tous les commerçants à tenir une comptabilité régulière, sincère et fidèle à la réalité de l’entreprise. En pratique, les obligations en la matière peuvent être multiples : 

  • Ouverture d’un compte bancaire distinct du compte personnel ;
  • Facturation des fournisseurs et des clients
  • Établissement et dépôt des comptes annuels à la fin de chaque exercice comptable.
  • Conservation des documents comptables et des pièces justificatives pendant 10 ans ; 
  • Réalisation d’un inventaire une fois par an. 

Vous devez également réaliser des écritures comptables. Elles correspondent à une suite d’informations inscrites dans les journaux et retraçant les opérations clé de votre magasin : 

  • Achats ;
  • Ventes ;
  • Cession ;
  • Acquisition.

Retenez toutefois que ces obligations comptables varient en fonction du statut juridique de votre entreprise. La comptabilité de l’entreprise individuelle (IE) diffère de celle imposée aux SARL ou EURL, par exemple. Il convient donc de bien vous renseigner au préalable auprès d’un expert-comptable. Une fois que vous maîtrisez vos obligations, il est indispensable de les respecter à la lettre.  

Bien enregistrer les mouvements comptables de sa boutique

Pour bien comprendre l’enregistrement des mouvements comptables, il est nécessaire de revenir sur quelques définitions et règles essentielles.  

Les documents comptables de votre magasin

En fonction de votre statut juridique, votre comptabilité peut se composer de trois documents principaux : 

  • Le livre journal vous permettant d’enregistrer tous les mouvements affectant le patrimoine de votre magasin : les achats auprès des fournisseurs, les ventes, les cessions de matériel, etc. Cet enregistrement doit être effectué dans l’ordre chronologique ; 
  • Le grand livre : il s’agit d’une synthèse de vos comptes classés selon le plan comptable
  • Les comptes annuels : ils incluent le bilan (actifs/passifs) et le compte de résultats (produits/charges) de votre entreprise.  

Ces trois documents peuvent être établis sur papier ou en format électronique. Certains statuts juridiques vous offrent plus de souplesse en la matière. Vous pourriez alors être dispensé de comptes annuels par exemple. 

Les règles d’enregistrement comptable 

Il existe deux grandes catégories d’écritures comptables

  • Les débits : ils correspondent aux créances de votre magasin ;
  • Les crédits : il s’agit de vos dettes (fournisseurs par exemple). 

Toute écriture doit s’appuyer sur une pièce justificative et contenir les informations suivantes :

  • La date ;
  • Le montant ;
  • L’intitulé de l’opération (vente ou achat par exemple) ;
  • Le numéro du compte concerné ;
  • Le numéro de la pièce justificative.

Comment enregistrer les opérations comptables de votre boutique ?

Indiquez dans votre journal de caisse chaque opération de façon chronologique en précisant le montant et la référence de la facture. Pour plus de simplicité, vous pouvez tenir un journal par nature d’opérations (vente, achat, etc.). 

Par la suite, il est nécessaire d’enregistrer l’écriture comptable dans le compte correspondant. Pour cela, il est nécessaire de s’appuyer sur le Plan Comptable Général.  

Gérer efficacement la facturation de sa boutique 

La comptabilisation des factures est l’opération la plus courante dans la comptabilité d’un magasin. En pratique, il en existe deux grandes catégories : 

  • Les factures fournisseurs ;
  • Les factures clients

Comment enregistrer dans sa comptabilité les factures fournisseurs ? 

Entre professionnels, la facturation est obligatoire. Elle doit être rédigée en double et en Français. À la réception de la facture fournisseur, il convient tout d’abord de comparer le contenu de celle-ci avec le bon de commande et le bordereau d’expédition. Le commerçant doit ensuite s’assurer que la facture contient toutes les informations légales obligatoires et qu’elle ne constitue pas un doublon.  

Une fois ces vérifications faites, la seconde étape consiste à séparer : 

  • Le montant hors taxe ; 
  • Le montant de la TVA facturée par le fournisseur ;
  • Le montant TTC. 

 Enfin, il convient d’inscrire les montants suivants dans les lignes

  • Débit du compte de charges ;
  • Débit du compte TVA déductible ;
  • Crédit du compte fournisseur.

 Comment enregistrer dans sa comptabilité les factures clients ? 

Les montants des achats effectués par vos clients doivent apparaître dans votre comptabilité à la date du paiement.  

Vous devez, comme pour les fournisseurs, commencer par distinguer le montant hors taxe, la TVA et le montant toutes taxes comprises. Par la suite, chaque vente est enregistrée dans une ligne au :  

  • Débit du compte client ;
  • Crédit du compte TVA collectée ;
  • Crédit du compte de produits. 

D’autres opérations, comme la prise en compte d’un devis avec acompte, par exemple, ou un remboursement d’un client, nécessitent un enregistrement comptable.  

Tenir une comptabilité à jour 

Organiser la comptabilité de son magasin 

Il est indispensable d’enregistrer quotidiennement les opérations de votre magasin. Cette discipline vous évitera un grand nombre d’erreurs et vous permettra d’anticiper d’éventuelles difficultés financières.  

L’organisation est donc une règle d’or. Vous devez, dès l’ouverture de votre magasin, organiser un système de classement de l’ensemble de vos documents comptables, financiers et fiscaux. Cette documentation doit se trouver à portée de main afin de faciliter votre travail.   

Élaborer un échéancier 

Sur cette base, vous allez pouvoir planifier vos opérations et constituer un échéancier annuel. Celui-ci vous permet de gérer efficacement votre entreprise et d’éviter les retards de paiement. Il doit contenir notamment les échéances concernant :  

  • Les déclarations de TVA ;
  • Les déclarations des charges sociales ;
  • Le traitement des factures et des devis fournisseurs ;
  • Les déclarations d’impôt. 

La boutique de sacs à dos de Jean 

À l’ouverture de son magasin, Jean ne connaissait rien à la comptabilité. Il a donc consulté un expertcomptable qui lui a expliqué en détail ses obligations. Aujourd’hui, Jean a mis en place un système de classement par ordre chronologique de l’ensemble de ses devis, factures et bons de commande. De cette façon, chaque soir, il peut établir simplement la comptabilité de sa boutique. 

Utiliser un logiciel pour bien gérer la comptabilité de sa boutique

Pour faciliter votre facturation et la tenue de votre comptabilité, il est indispensable de se doter d’un logiciel de comptabilité performant. Cet investissement est à la fois un gain de temps et de productivité pour votre entreprise. Il limite le risque d’erreurs comptables et accompagne le développement de votre magasin en prenant en charge : 

  • La gestion de vos devis et bons de commande ; 
  • Votre facturation ; 
  • Les saisies des opérations comptables
  • L’établissement des comptes annuels ; 
  • Les déclarations fiscales. 

La boutique de jeux vidéo de Maxime 

Passionné de jeux vidéo, Maxime a réalisé son rêve en ouvrant un magasin spécialisé il y a 2 ans. Novice en comptabilité et gestion d’entreprise, Maxime a suivi une formation pour apprendre à tenir ses comptes. Sur conseil du formateur, il a fait l’acquisition d’un logiciel complet afin de réaliser sa comptabilité en toute simplicité. 

La saisie manuelle de chaque opération comptable peut être très chronophage. Pour éviter des erreurs de comptabilisation et gagner du temps, mieux vaut utiliser un logiciel ou faire appel à un professionnel. Dans tous les cas, la comptabilité de votre magasin doit être adaptée à votre statut et à vos besoins. Ankorstore vous offre des solutions ! Grâce à sa plateforme, vous pouvez suivre facilement vos commandes, gérer vos factures et accéder à plus de 20 000 marques à des prix attractifs afin d’établir des relations durables avec vos fournisseurs. Adressez-vous aux experts Ankorstart pour vous faire accompagner dans le lancement de votre boutique.

FAQ 

Un auto-entrepreneur doit-il tenir un comptabilité ?

La micro-entreprise profite d’un régime comptable allégé. En pratique, elle est dispensée de comptes annuels (bilan). Elle doit uniquement établir un livre de recettes et un registre des achats. Pour cela, il peut utiliser un support papier ou un logiciel de comptabilité adapté. L’auto-entrepreneur doit, par ailleurs, conserver tous les justificatifs de ses opérations (ventes et achats) pendant au moins 10 ans. 

Peut-on utiliser le statut d’auto-entrepreneur pour ouvrir sa boutique ?

En théorie, c’est tout à fait possible. Ce statut simple et pratique vous permet de simplifier votre comptabilité. Il n’est toutefois pas toujours adapté. En cas de faillite, l’auto entrepreneur reste directement et personnellement responsable des dettes de sa boutique. Par ailleurs, ce statut implique un plafonnement du chiffre d’affaires. Enfin, il ne permet pas de récupérer la TVA

Dois-je ouvrir un compte bancaire pour ma boutique ?

Selon l’article L. 123-24 du Code du Commerce, les commerçants sont tenus d’ouvrir un compte distinct de leur compte personnel. Il peut s’agir d’un compte professionnel ou d’un compte courant dédié à l’activité commerciale.

 

Ouvrez votre
magasin avec

Prêt à discuter de votre projet d'ouverture ?

Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous pour vous aider à lancer votre magasin dans les meilleures conditions.

Contactez un expert

Besoin d’autres conseils pour gérer votre boutique ? Découvrez plus d’articles ci-dessous :