Financer son approvisionnement de départ avant l’ouverture du magasin impacte fortement la trésorerie de l’entrepreneur. Heureusement, il existe différentes solutions pour maîtriser le coût d’une telle réserve. Emprunts, subventions ou partenariats : cet article passe en revue tous les moyens pour financer son premier stock en boutique.

Financer mon premier stock : quels besoins pour ma boutique ?

Que comprend mon stock ?

Le stock correspond à l’ensemble des biens à finalité de vente. Dans ce processus, différents éléments composent le stock :

–       La marchandise, produits non transformés destinés à la vente ;

–       Les produits finis passés par l’étape de transformation ;

–       Les produits semi-finis, en cours de réalisation ;

–       Les matières premières nécessaires à l’élaboration de produits ;

–       Les emballages destinés au stockage des produits.

Le stock de Pauline, fleuriste (Rhône-Alpes) Pauline, après avoir trouvé un moyen de financer sa boutique va bientôt ouvrir les portes de sa boutique. Elle est fleuriste et s’est spécialisée dans les fleurs séchées. Elle commande ses matières premières, puis réalise ses compositions pour les mettre à la vente. Elle propose également un salon de thé dans une partie de sa boutique.
➥ Pour son lancement, elle dispose d’un stock constitué de :
–       Marchandises (consommables et boissons du salon de thé) ;
–       Matières premières (fleurs séchées, mousses pour mettre en forme, vases pour bouquets, attaches et accroches, etc.) ;
–       Produits semi finis (réalisations en cours) ;
–       Emballages (caisses de livraison, papier kraft, etc.) ;
–       Bien finis (bouquets et couronnes terminés).

La gestion de votre stock rassemble les différentes phases des produits du magasin dans un but commun : celui d’être vendu aux clients.

Comment évaluer mon stock initial ?

Calculer vos stocks de départ revient à passer les besoins de votre boutique au crible, à travers différents critères :

–       Le nombre de pièces, par famille ;

–       La fréquence de renouvellement de chaque produit ;

–       Le stock fait par sécurité (en cas de grosses commandes) ;

–       Le stock d’alerte (seuil à partir duquel le réapprovisionnement est déclenché).

En passant par chacune de ses étapes, vous aurez une vision très claire du coût de vos achats. Le calcul de votre stock moyen en sera facilité, même s’il s’agit d’un travail important au départ. C’est également un bon moyen de préciser votre besoin en fonds de roulement (BFR).

Pensez aussi au caractère périssable ou non de vos produits. Dans le cas de Pauline, il s’agit d’une donnée importante, pour la partie salon de thé de sa société.

Comment gérer ma trésorerie pour financer mon stock ?

Une fois l’assortiment constitué, c’est l’impact financier qui occupe les pensées de l’entrepreneur. Quel financement pour mes stocks de départ alors qu’aucun achat client ne vient combler cette mise importante ?

L’entrepreneur doit régler ses commandes auprès de ses fournisseurs en l’absence d’encours de créances clients (ce que les clients règlent lorsqu’ils achètent ou consomment un bien en boutique).

La meilleure façon de couvrir son besoin en fonds de roulement (BFR) reste le financement de départ de la dette fournisseur (ce que le commerçant doit lors de sa commande de stock).

À la création de son activité, le porteur de projet devra constituer un apport, garantissant un capital pour son business. Il peut aussi avoir recours à des solutions externalisées : crédit à la banque, appel à des investisseurs, prêt sur gage.

On parle d’investissement, car il s’agit d’un engagement de départ ayant pour finalité de gagner plus d’argent ensuite. À terme, le prix revendeur de votre stock doit couvrir vos charges et dégager un chiffre d’affaires pour votre activité.

Pour un magasin de détail, le stock revêt un enjeu crucial pour les clients. Il constitue votre vitrine. Un facing disposant d’éléments en quantité est un gage de confiance et donne envie d’acheter. L’approvisionnement fait partie de l’expérientiel magasin, très important pour un commerce physique.

Pour combiner tous ces enjeux de gestion pour les entreprises, le programme d’Ankorstart vous permet de calculer votre stock d’implantation de façon gratuite, afin de lever vos doutes.

Prêt à ouvrir votre boutique ?

Quels sont les différents types de financements de stock ?

Il n’y a pas de solution garantie à 100 % pour obtenir de l’argent pour votre entreprise. Cependant, la plupart des financements présentés ici sont cumulables pour financer votre capital. D’où l’importance de prendre le temps de bien réaliser le business plan de votre société avant sa création.

L’autofinancement des marchandises

C’est l’idéal : investir ses propres deniers dans le capital de votre commerce. Cela peut constituer une partie de la solution, mais votre projet professionnel aura déjà bien entamé vos fonds avant de commander vos premiers stocks.

Les partenariats pour acheter mes produits

Il existe différentes façons de demander des participations financières à des tiers (individus ou sociétés), moyennant une contrepartie. Cela peut prendre la forme de pré-commandes sur les produits à venir, ou des tarifs préférentiels pour les participants.

À cet effet, les financements participatifs constituent des opportunités de plus en plus utilisées par les entreprises. Dans certains cas, il est possible de rencontrer des mentors finançant une partie de vos achats, sans contrepartie.

La fiscalité prévoit une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % du montant de l’investissement. Le recours au business angel est à manier avec précaution cependant : la confiance doit être entière pour la bonne marche de vos affaires.

Pensez également au prêt d’honneur, délivré par votre banque ou un autre organisme. Les établissements organisent des commissions pour passer en revue les dossiers de demande de crédit à taux zéro. Dans ce cas, veillez à bien connaître les dates de passage, ainsi que les délais de réponse. Par ailleurs, le montant moyen de ce prêt excède rarement 10 000 €.

Le financement hybride du stock de Victor, céramiste (Occitanie)
Victor a monté un projet d’ouverture d’une boutique d’objets artisanaux en céramique. Difficile d’anticiper le stock de départ dans son cas. Il a donc fait d’une pierre deux coups en mettant en place une prévente d’objets, via un financement participatif. Victor a confectionné des produits finis qu’il a présentés. Ce système lui a permis d’affiner quels produits se vendaient, et à quel prix. En parallèle, sa communication a fait des émules dans sa région, si bien que son école de poterie a participé au financement direct de ses matières premières pour son lancement.

Les financements externes avec garanties

Le recours à un prêt bancaire demeure le premier choix des commerçants de détail afin de boucler leur projet sur le plan financier. Le levier est très puissant en termes de liquidités et de garanties. L’enjeu est de présenter un business plan solide pour votre entreprise.

Il faut également veiller au taux d’emprunt et à son évolution : des clauses qui doivent être discutées en amont pour anticiper votre possibilité de contractualisation. À titre d’exemple, un micro-crédit professionnel pour financer son premier stock en boutique peut être tentant. Mais, les taux sont souvent exorbitants pour les emprunts de courte durée.

Vous pouvez enfin ouvrir le capital de votre société auprès d’un associé ou d’investisseurs. C’est un moyen efficace pour apporter des fonds et financer votre premier stock. Encore faut-il être aligné avec l’idée de ne pas être le seul décideur pour votre boutique. Car, dans ce cas, vous ouvrez votre business à un tiers, qui prendra part aux résultats.

Les aides de l’État

En France, il existe différentes aides de l’État concourant au financement de votre projet, dont l’achat de votre stock initial. Veillez cependant à anticiper la durée de traitement de votre dossier.

La Banque Publique d’investissements (BPIFrance) est la figure de proue de l’accompagnement des entrepreneurs. Adossés aux plans de relance, ses objectifs prioritaires concernent notamment les TPE et créateurs d’entreprise via un bouquet de solutions couvrant les différentes étapes du projet avant son lancement.

L’Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise (ACRE) est un dispositif permettant au bénéficiaire d’être exonéré de cotisations sur différents risques. Ce principe donne lieu à une atténuation de vos charges : un gage important pour votre chiffre d’affaires. Votre besoin en fonds de roulement sera réduit.

Par ailleurs, il est toujours utile de vous informer des dispositifs d’aide auprès de vos collectivités locales. Certains territoires développent des plans de relance des cœurs de villes en contribuant financièrement au déploiement des magasins de proximité.

Ouvrez votremagasin avec

Prêt à discuter de votre projet d'ouverture ?

Nos experts partagent leur savoir-faire avec vous pour vous aider à lancer votre magasin dans les meilleures conditions.

Commencez
 

Quelles garanties financières prévoir pour mon premier stock ? 

Les aides externes sans garantie présentent quelques limites. L’objectif de financement visé dans le cadre d’un crowdfunding peut ne pas être atteint. Il en est de même sur les appels de fonds ou les partenariats.

En somme, ces dispositifs sans garantie particulière peuvent contribuer à un panel de solutions, mais représentent rarement la clé ultime.

Afin de répondre au besoin de gestion des marchandises, de plus en plus de banques proposent un dispositif d’avance sur stock. Cette solution supplante la traditionnelle négociation de découvert au profit d’un crédit accordé sur la valeur du stock. Une marge est ajoutée au profit de l’établissement bancaire.

Une fois de plus, la solution laisse planer la charge du taux sur le compte de l’emprunteur. Et si la solution résidait du côté de votre fournisseur ? Ankorstore, première Marketplace des commerçants indépendants, met à disposition gratuitement une facilité de paiement allant jusqu’à 60 jours à partir de la date de votre commande. Une véritable avance sur trésorerie sans intérêt pour financer votre premier stock de boutique.


FAQ

  • Comment se faire financer son stock ?

Si votre apport est insuffisant pour financer votre stock initial, vous pouvez prétendre à différentes aides de l’État. Vous pouvez également établir un plan basé sur différents moyens :

–       Contracter un crédit à la banque ;

–       Déposer un dossier de demande de prêt d’honneur ;

–       Chercher des partenariats pour l’achat de vos stocks ;

–       Récolter de l’argent grâce à une campagne de crowdfunding.

Le plus simple reste la négociation d’une avance auprès de votre fournisseur : Ankorstore propose jusqu’à 60 jours de facilité de paiement.

  • Comment calculer son stock de départ ?

Différents paramètres aident à évaluer votre premier stock. Pour une bonne gestion de votre activité, anticipez vos besoins pour chaque famille de produits, ainsi que leurs prix. Projetez le coût des taux de rotation.